Behind the Shiny Veneer of the Anti-Russian Bellingcat

0
5574

Last updated 12/22/2020

My public statement as a former Bellingcat associate for the benefit of privacy I cannot confirm whether I was an employee or contributor and will use the pseudonym ‘Niko’ :

Behind the Shiny Veneer of the Anti-Russian Bellingcat

It shouldn’t come as much of a surprise to many that Eliot Higgins is a control freak and a narcissist with an ego the size of an elephant but as fragile as a mouse. Soon after starting work with Bellingcat, I realized Eliot Higgins was a pathological liar at the same time he’s not good enough to get away with it his ‘tic’ becomes incredibly aggressive when his lies start disintegrating or the narrative is being openly questioned by more intellectual people. EH thinks of himself as a James Bond type secret agent when he’s more of a Johnny English but with less charisma or intelligence. The Bellingcat logo is a subtle reference to the Islamic black standard flag the rectangle shape, white text on jet black background was deliberate and not a coincidence. The inception of Bellingcat was at the direction of NATO’s Atlantic Council headed by their middleman Ben Nimmo to organize Eliot Higgins. Higgins wanted to continue to either use Brown Moses company name or Eliot Higgins consultancy company name he’d registered instead of the Bellingcat brand name that NATO’s-Nimmo had instructed him to register with the UK Foreign Office approved secretarial service (company registrations online limited). Although Eliot Higgins publicly claims when pressed on the subject that the Bellingcat name and its concept originated from Peter Jukes, a playwright for BBC television drama’s. This is of course a cover story because no one is going to believe Eliot Higgins thought of it himself, and rightly so.
   Bellingcat were created as a Nato disinformation PSYOP for the purpose of information warfare. Instructed to work with primarily the Foreign Intelligence Service of Ukraine as part of the Ukraine Ministry of Information IO team. The whole purpose was to target and smear the Russian government after the annexation of Crimea by the Russian Federation in Ukraine in an attempt to weaken Moscow’s image publicly. Direct dissemination for western intelligence agencies is part and parcel of what Bellingcat was created to do. There have never been independent investigations by Eliot Higgins or Bellingcat. Only state-funded propaganda with a pre-determined narrative and conclusions. Which have to be supported with disinformation from a professed independent source the media outlets could then regularly rely on. Contributors and staff at Bellingcat are encouraged to regularly invent sources even creating fake documents, Facebook, Twitter, VK, Youtube, Linkedin, and other social media and email accounts to be used to quote from for their investigations. Some were just text posts others were posts of manipulated images and video footage to support the evidence of wrongdoing by the Russian’s or another Nato designated adversary. They will bride, threaten and blackmail anyone into making often false statements the Bellingcat team can then quote. I know a number of individuals Eliot Higgins had promised lengthy contribution work to if they helped him with things. Only for him to lie and deny offering them any work after getting what he wanted from them he’d block them all and tell the team to cease all contact with them.
   Core Bellingcat contributors and full-time staff sarcastically refer to EH behind his back as “the great leader”. When I’ve spoken to him about the casualties of the different wars EH has no empathy for them or anyone living in conflict zones. While the media publicly portray him as a warm-hearted human rights advocate in reality that’s just an act and he’s nothing of the sort privately. EH coldly and clinically calls the victims of war ‘collateral damage’ or says “shit happens” EH is self-serving and frequently dishonest with everyone. He’s far more interested in watching his increasing Twitter followers count than knowing anything about the death toll of people from the wars he’s financed to promote and prolong. ‘The great leader’ is only infatuated with his own notoriety and financial rewards he’s showered with from his involvement in the conflicts and disinformation. EH regards everyone as idiots even other BC contributors the more respect someone gives him the less he seems to respect them back, having any personal opinion is a no-no. One of the things I was told after I ‘secured’ work with BC and received my Bellingcat tee and mug was to never challenge EH or Aric Toler about anything. Or even remotely give the appearance of being a dissent although Eliot Higgins’s himself refers to Aric Toler behind his back as a ‘moron’. It was quickly explained to me like it or not, BC was an authoritarian regime not to expect to have any input other than my work which was primarily to disseminate state-sponsored propaganda.
   I’ve never known anyone to have such thin skin as EH. He regularly gets aggressive about people quizzing him online or even because in his eyes not enough people were reading his latest usually deliberately deceptive investigations on the Bellingcat website. EH has awful names for people in BC for example he calls Aric Toler his hacking mini-Hitler because of Aric’s short stature and his right-wing neo-Nazi leanings. While he calls Dan Kaszeta (PRON: Ka-zeeta) ‘comical Dan’ named after Saddam Hussein’s gulf-war Information Minister Muhammad Saeed al-Sahhaf who gained the nickname ‘comical Ali’ after his laughably awful disinformation to western media during the Iraq war. EH calls DK an idiot as well as a loser behind his back and mocks him for being unable to get a ‘verified’ Twitter account badge. But EH calls DK an idiot that comes in useful for their propaganda and distraction objectives. DK I’ve always found a creepy man one you’d smile politely at while slowly walking backward from. As for EH there’s been a torrent of accusations about sexual harassment I heard made against EH from women involved with BC. Ben Nimmo had to get involved at one point to warn EH about it, not that Ben would do much about it and people have already signed nondisclosure agreements. I doubt his wife Nuray is happy about him harassing other women for sexual favors. Or perhaps she’s relieved about it since it’s not her he’s telling to “suck my balls”. EH regularly projects his sexual frustrations out on people. If someone gave me three words to describe Eliot Higgins with they would have to be: delusions of grandeur.
   At BC It was a do as you’re told, stick to the brief which was always Nato obliging narratives plus keep your head down. Loyalty or support from EH is almost non-existent but he envisages complete loyalty from everyone else. Eliot would always remind anyone on the ‘Bellingcat team’ if they sounded unhappy or unconformable about what he’d told them to write about or do that they were disposable subordinates to him. This brings about a fear-laced working environment that Eliot seems to thrive on, with people increasingly just being compliant with his demands.
   The Bellingcat and British Foreign Office NDA’s are used as insurance and deterrents for anyone contemplating speaking out about the disinformation we were told to create and amplify. EH was asked to sign the UK Official Secrets Act (OSA) to keep the establishment assured of his continued compliance. But the egotist in EH saw the demand to sign it as a badge of honor in his tainted self-image as an ‘intelligence officer’ or 007 type status. I still laugh hysterically about Eliot thinking it makes him a British spook or a Jason Bourne action hero.
   EH puppet masters are MI6 British intelligence operatives like Brian Whitaker, NATO’s Hugh Benedict Nimmo, the American’s Bill Browder, and ‘former’ Valentyn Nalyvaichenko of Ukrainian intelligence services. These spooks might pull his strings but EH himself will never be one of them, he’s a disposable razor to them, just not as shiny or sharp. EH is the real useful idiot and there’s no doubt in my mind he’ll be disregarded by the powers that be as soon his usefulness is rendered defunct.
   As for me, I’m sorry for taking part in this despicable criminal disinformation enterprise, I left them with relief but I’m having to use a pseudonym because of the binding nondisclosure agreement I had to sign myself. So before EH undoubtedly accuses me of being a disgruntled employee out for revenge or fame. I’m just clearing some of my conscience by speaking out about the disinformation fed to, created or amplified by Bellingcat that’s the cause of human misery, death, and destruction of nations. One thing I’ve learned from working at Bellingcat is lies and cruelty come extremely easy to some individuals, who even get enjoyment from it. The human cost of all this propaganda is incalculable, the despicable lies and cynical profiteering must stop in the name of the countless victims who’ve perished. Simply so liars, frauds, racists, and sadists can profit from their crimes against humanity. I can take some solace I’m no longer a willing participant, but will have to live with my shame. 

Niko.

Dernière mise à jour 22/12/2020

Ma déclaration publique en tant qu’ancien associé de Bellingcat au profit de la confidentialité Je ne peux pas confirmer si j’étais un employé ou un contributeur et utiliserai le pseudonyme «Niko»:

Derrière le placage brillant du Bellingcat anti-russe

Cela ne devrait pas être aussi surprenant pour beaucoup qu’Eliot Higgins soit un maniaque du contrôle et un narcissique avec un ego de la taille d’un éléphant mais aussi fragile qu’une souris. Peu de temps après avoir commencé à travailler avec Bellingcat, j’ai réalisé qu’Eliot Higgins était un menteur pathologique en même temps qu’il n’était pas assez bon pour s’en tirer, son “ tic ” devient incroyablement agressif lorsque ses mensonges commencent à se désintégrer ou que le récit est ouvertement remis en question par plus d’intellectuels. personnes. EH se considère comme un agent secret de type James Bond quand il est plutôt Johnny English mais avec moins de charisme ou d’intelligence. Le logo Bellingcat est une référence subtile au drapeau islamique noir standard.La forme rectangulaire, le texte blanc sur fond noir de jais était délibérée et non une coïncidence. La création de Bellingcat était sous la direction du Conseil atlantique de l’OTAN dirigé par leur intermédiaire Ben Nimmo pour organiser Eliot Higgins. Higgins voulait continuer à utiliser soit le nom de la société Brown Moses, soit le nom de la société de conseil Eliot Higgins qu’il avait enregistré à la place du nom de marque Bellingcat que l’OTAN-Nimmo lui avait demandé de s’inscrire auprès du service de secrétariat agréé par le ministère britannique des Affaires étrangères (enregistrement des sociétés en ligne limité) . Bien qu’Eliot Higgins affirme publiquement, lorsqu’il est pressé sur le sujet, que le nom Bellingcat et son concept proviennent de Peter Jukes, un dramaturge pour la série télévisée de la BBC. C’est bien sûr une histoire de couverture car personne ne va croire qu’Eliot Higgins y a pensé lui-même, et à juste titre. Bellingcat a été créé en tant que PSYOP de désinformation de l’OTAN à des fins de guerre de l’information. Chargé de travailler principalement avec le service de renseignement extérieur de l’Ukraine dans le cadre de l’équipe des OI du ministère ukrainien de l’information. L’objectif était de cibler et de dénigrer le gouvernement russe après l’annexion de la Crimée par la Fédération de Russie en Ukraine afin d’affaiblir publiquement l’image de Moscou. La diffusion directe pour les agences de renseignement occidentales fait partie intégrante de ce pour quoi Bellingcat a été créé. Il n’y a jamais eu d’enquêtes indépendantes menées par Eliot Higgins ou Bellingcat. Seule la propagande financée par l’État avec un récit et des conclusions prédéterminés. Ce qui doit être soutenu par la désinformation d’une source indépendante déclarée sur laquelle les médias pourraient alors se fier régulièrement. Les contributeurs et le personnel de Bellingcat sont encouragés à inventer régulièrement des sources, même en créant de faux documents, Facebook, Twitter, VK, Youtube, Linkedin et d’autres réseaux sociaux et comptes de messagerie à utiliser pour citer leurs enquêtes. Certains n’étaient que des messages texte, d’autres étaient des messages d’images et de séquences vidéo manipulées pour étayer les preuves d’actes répréhensibles de la part du Russe ou d’un autre adversaire désigné par l’OTAN. Ils épouseront, menaceront et feront chanter n’importe qui pour qu’il fasse souvent de fausses déclarations que l’équipe Bellingcat pourra alors citer. Je connais un certain nombre d’individus auxquels Eliot Higgins avait promis un long travail de contribution s’ils l’aidaient dans les choses. Seulement pour lui mentir et refuser de leur offrir du travail après avoir obtenu ce qu’il voulait d’eux, il les bloquait tous et disait à l’équipe de cesser tout contact avec eux. Les principaux contributeurs de Bellingcat et le personnel à plein temps se réfèrent sarcastiquement à EH derrière son dos comme «le grand leader». Lorsque je lui ai parlé des victimes des différentes guerres, EH n’a aucune empathie pour eux ou pour quiconque vivant dans des zones de conflit. Alors que les médias le dépeignent publiquement comme un défenseur des droits de l’homme chaleureux, en réalité, ce n’est qu’un acte et il n’en est rien en privé. EH qualifie froidement et cliniquement les victimes de la guerre de «dommages collatéraux» ou dit que «la merde arrive». EH est égoïste et souvent malhonnête avec tout le monde. Il est beaucoup plus intéressé à voir le nombre croissant de ses abonnés Twitter compter que de savoir quoi que ce soit sur le nombre de victimes des guerres qu’il a financées pour promouvoir et prolonger. «Le grand chef» n’est épris que de sa propre notoriété et des récompenses financières dont il est comblé par son implication dans les conflits et la désinformation. EH considère tout le monde comme des idiots, même les autres contributeurs de la Colombie-Britannique, plus quelqu’un lui donne de respect, moins il semble les respecter en retour, avoir une opinion personnelle est un non-non. Une des choses qu’on m’a dit après avoir «obtenu» un travail avec BC et reçu mon tee-shirt et ma tasse Bellingcat était de ne jamais défier EH ou Aric Toler à propos de quoi que ce soit. Ou même donner à distance l’apparence d’une dissidence bien qu’Eliot Higgins lui-même se réfère à Aric Toler derrière son dos comme un «crétin». On m’a rapidement expliqué qu’on le veuille ou non, la Colombie-Britannique était un régime autoritaire qui ne s’attendait à rien d’autre que mon travail qui consistait principalement à diffuser la propagande parrainée par l’État. Je n’ai jamais connu personne à la peau aussi fine que EH

Il devient régulièrement agressif envers les gens qui le questionnent en ligne ou même parce qu’à ses yeux, il n’y a pas assez de gens qui lisent ses dernières enquêtes, généralement délibérément trompeuses, sur le site Web de Bellingcat. EH a des noms horribles pour les gens en Colombie-Britannique, par exemple, il appelle Aric Toler son pirate de mini-Hitler en raison de la petite taille d’Aric et de ses tendances néo-nazies de droite. Alors qu’il qualifie Dan Kaszeta (PRON: Ka-zeeta) de “ comique Dan ” du nom du ministre de l’Information de Saddam Hussein sur la guerre du Golfe, Muhammad Saeed al-Sahhaf, qui a gagné le surnom de “ comique Ali ” après sa terriblement terrible désinformation auprès des médias occidentaux pendant la guerre en Irak. . EH qualifie DK d’idiot et de perdant derrière son dos et se moque de lui pour ne pas avoir réussi à obtenir un badge de compte Twitter «vérifié». Mais EH appelle DK un idiot qui est utile pour leurs objectifs de propagande et de distraction. DK J’ai toujours trouvé un homme effrayant auquel vous souriiez poliment en marchant lentement en arrière. En ce qui concerne EH, il y a eu un torrent d’accusations de harcèlement sexuel que j’ai entendues contre EH par des femmes impliquées dans la Colombie-Britannique. Ben Nimmo a dû s’impliquer à un moment donné pour avertir EH à ce sujet, non pas que Ben ferait grand-chose à ce sujet et les gens ont déjà signé des accords de non-divulgation. Je doute que sa femme Nuray soit heureuse qu’il harcèle d’autres femmes pour des faveurs sexuelles. Ou peut-être qu’elle en est soulagée car ce n’est pas à elle qu’il dit de «me sucer les couilles». EH projette régulièrement ses frustrations sexuelles sur les gens. Si quelqu’un me donnait trois mots pour décrire Eliot Higgins, il faudrait que ce soit: des illusions de grandeur. En Colombie-Britannique, c’était un faire comme on vous le dit, tenez-vous en au mémoire qui était toujours des récits obligeants de l’Otan et gardez la tête basse. La fidélité ou le soutien d’EH est presque inexistant mais il envisage une loyauté totale de la part de tous les autres. Eliot rappellerait toujours à quiconque dans «l’équipe Bellingcat» s’ils semblaient mécontents ou inconformables de ce qu’il leur avait dit d’écrire ou de faire qu’ils étaient des subordonnés jetables pour lui. Cela crée un environnement de travail rempli de peur sur lequel Eliot semble prospérer, les gens étant de plus en plus simplement conformes à ses exigences. Les NDA de Bellingcat et du British Foreign Office sont utilisés comme assurance et dissuasion pour quiconque envisage de dénoncer la désinformation qu’on nous a dit de créer et d’amplifier. Il a été demandé à EH de signer la loi britannique sur les secrets officiels (OSA) pour que l’établissement reste assuré de sa conformité continue. Mais l’égoïste d’EH a vu la demande de le signer comme un insigne d’honneur dans son image de soi contaminée en tant qu ‘«officier du renseignement» ou statut de type 007. Je ris encore hystérique d’Eliot en pensant que cela fait de lui un fantôme britannique ou un héros d’action de Jason Bourne.

Les maîtres de marionnettes de l’EH sont des agents du renseignement britannique du MI6 comme Brian Whitaker, Hugh Benedict Nimmo de l’OTAN, l’américain Bill Browder et «l’ancien» Valentyn Nalyvaichenko des services de renseignement ukrainiens. Ces fantômes pourraient lui tirer les ficelles, mais EH lui-même ne sera jamais l’un d’entre eux, il est un rasoir jetable pour eux, mais pas aussi brillant ou tranchant. EH est le véritable idiot utile et il ne fait aucun doute dans mon esprit qu’il sera ignoré par les pouvoirs en place dès que son utilité sera rendue caduque. Quant à moi, je suis désolé de prendre part à cette entreprise de désinformation criminelle méprisable, je les ai laissés avec soulagement mais je dois utiliser un pseudonyme à cause de l’accord de non-divulgation contraignant que j’ai dû signer moi-même. Donc, avant qu’EH m’accuse sans aucun doute d’être un employé mécontent par vengeance ou par gloire. Je ne fais que nettoyer une partie de ma conscience en parlant de la désinformation alimentée, créée ou amplifiée par Bellingcat qui est la cause de la misère humaine, de la mort et de la destruction des nations. Une chose que j’ai apprise en travaillant chez Bellingcat est que les mensonges et la cruauté sont extrêmement faciles pour certaines personnes, qui en profitent même. Le coût humain de toute cette propagande est incalculable, les mensonges méprisables et les profits cyniques doivent s’arrêter au nom des innombrables victimes qui ont péri. Simplement pour que les menteurs, les fraudeurs, les racistes et les sadiques puissent profiter de leurs crimes contre l’humanité. Je peux prendre un peu de réconfort. Je ne suis plus un participant volontaire, mais je devrai vivre avec ma honte.

Niko.

LEAVE A REPLY

Please enter your comment!
Please enter your name here